PRÉVENTION ET TRAITEMENT

Comment prevenir ces deformations?

Les parents s’inquiètent à juste titre lorsqu’ils voient que la tête de leur bébé n’est pas parfaitement ronde. Chez Infocefalia, nous sommes convaincus que ces déformations positionnelles peuvent être corrigées dans la grande majorité des cas si vous agissez à temps, mais rien ne remplace une bonne prévention. Il est essentiel, dès le premier jour de la vie du bébé, que les parents connaissent et comprennent ce problème afin de le prévenir, ou de le détecter et de le traiter de la manière la plus appropriée et la plus précoce possible.

Les mesures préventives doivent être utilisées dès la naissance du bébé et sont les suivantes :

  • Tummy Time
  • Repositionnement (changements de positions)
  • Oreiller Mimos®
  • Exercices d’étirement du cou (en cas de torticolis)
  • Examens pédiatriques périodiques

Possible correction?

Lorsque la déformation crânienne positionnelle est diagnostiquée à un stade précoce, ces mesures peuvent également être suffisantes pour obtenir une correction complète. C’est pourquoi il est très important de réaliser des contrôles chez le pédiatre. Néanmoins, dans les cas les plus graves, si à l’âge de 6 mois la correction n’a pas été obtenue par les méthodes décrites ci-dessus, la seule solution peut être des bandes orthopédiques crâniennes ou un casque orthopédique. Ce traitement peut être initié dès l’âge de 12 mois, mais plus il est appliqué tôt, plus le succès est important. Au fur et à mesure que le bébé grandit, les chances d’amélioration diminuent. Ainsi, après 18 mois, ce casque orthopédique perd de son efficacité.

La chirurgie est une autre solution, mais elle ne se justifie que dans les cas très graves et lorsque les autres options thérapeutiques ont échoué. Cette solution est très rarement choisie.

TUMMY TIME

Le Tummy Time est une méthode d’activité physique pour les nouveau-nés et les nourrissons qui contribue à un meilleur développement des capacités motrices. Pratiquez-la dès l’âge de 6 semaines, uniquement lorsque l’enfant est réveillé.

Elle consiste à placer le bébé en position couchée (sur le ventre), sur la poitrine du parent, dans le lit ou sur une surface confortable, pendant une période de jeu supervisée. Tout type de jeu ou de position où le nourrisson est sur le ventre est bénéfique à la fois pour prévenir les déformations crâniennes et pour renforcer les capacités musculaires et sensorielles du nourrisson. La position couchée sur le ventre pendant le jeu n’est pas un facteur de risque de SMSN.

REPOSITIONNEMENT

Cette technique consiste à combiner la position couchée (sur le dos) avec des positions latérales, c’est-à-dire à passer un tiers du temps dans chaque position. En revanche, si votre enfant a tendance à regarder toujours du même côté du berceau, soit parce que vous dormez de ce côté, soit parce qu’il aime regarder la fenêtre ou un détail particulier, il est conseillé de combiner la position du bébé comme indiqué sur la photo, de manière à modifier l’orientation de sa petite tête.

Le repositionnement n’est pas seulement utile pour la prévention, mais il est aussi très important lorsqu’un début de déformation crânienne positionnelle est déjà visible. La mesure corrective consiste à empêcher le bébé de reposer sa tête sur le côté affecté du crâne, c’est-à-dire sur le côté présentant l’aplatissement. Cela soulage la pression sur cette zone, permettant à la déformation de s’estomper à mesure que la tête du bébé grandit. Une technique pour amener le bébé à reposer sa tête sur le côté aplati consiste à lui offrir des jouets de ce côté ou à le placer dans son berceau de manière à ce que la porte soit du côté où il doit tourner la tête, car il a tendance à chercher le bruit.

OREILLER MIMOS®

Une autre solution pour prévenir ou traiter les déformations positionnelles de la tête consiste à essayer de réduire autant que possible la pression exercée sur le crâne du bébé.

L’oreiller Mimos® est un oreiller spécialement conçu pour prévenir et corriger les déformations positionnelles du crâne chez les bébés, notamment la plagiocéphalie et la brachycéphalie. Il est enregistré en tant que dispositif médical et respecte les normes européennes de qualité et de sécurité applicables à ces produits. Grâce à sa conception et aux matériaux utilisés pour sa fabrication, on obtient un produit respirant et spongieux, qui répartit la pression sur le crâne sur une plus grande surface, évitant les points de pression accrue et permettant le développement normal de la tête du bébé.

Le résultat de nos recherches poussées sur ces déformations crâniennes a conduit au développement des produits Mimos®. L’oreiller Mimos® est un coussin inspiré des coussins asiatiques traditionnels. Sur ce continent, les déformations crâniennes sont connues depuis des milliers d’années puisque, selon la tradition chinoise, les bébés doivent toujours dormir « sur le dos », l’une des causes connues des déformations crâniennes positionnelles. Aujourd’hui, les coussins remplis de riz sont encore utilisés dans les zones rurales en Chine. L’oreiller Mimos® est la version moderne et cliniquement prouvée d’une tradition millénaire.

Comment l’utiliser?

Il est idéal pour se reposer dans le berceau ou la poussette, mais aussi pour jouer lorsque le bébé est réveillé. Le bébé doit être placé en position couchée (sur le dos), la tête dans la cavité de l’oreiller. L’utilisation de l’oreiller Mimos® doit être complémentaire d’un traitement physiothérapeutique et d’une séance Tummy time. Consultez votre pédiatre.

Son efficacité est plus grande durant les 6 premiers mois de la vie car le crâne est particulièrement malléable durant cette période et se développe à un rythme élevé. Après 6 mois, il est plus difficile de corriger les déformations crâniennes, mais jusqu’à la fermeture des fontanelles crâniennes (16-18 mois), il est encore possible de les corriger et, surtout, de les empêcher de s’aggraver.

EXERCICES D'ÉTIREMENT DU COU

Comme nous l’avons évoqué, le torticolis musculaire congénital (CMT) est fréquemment associé à la plagiocéphalie. C’est pourquoi il est très important de traiter ce dysfonctionnement musculaire le plus tôt possible, à la fois à des fins de prévention et de correction, car nous éviterons d’aggraver la déformation crânienne en améliorant la mobilité du cou du bébé.

Il existe deux exercices indiqués pour traiter le torticolis. Ils doivent être effectués sans crainte, mais sans forcer le bébé de manière excessive. Si vous n’êtes pas sûr de savoir comment les réaliser ou ne les réalisez pas correctement, demandez l’aide de votre pédiatre ou d’un kinésithérapeute pédiatrique. Idéalement, vous devriez faire ces exercices 6 à 8 fois par jour, en passant 5 à 10 minutes chaque fois. Pour suivre une routine quotidienne, vous pouvez les réaliser lorsque vous changez la couche de votre bébé, par exemple. Ces exercices seront d’autant plus faciles à mener lorsque votre bébé est plus petit, car en grandissant, il devient plus fort et plus autonome en termes de mobilité de la tête. C’est pourquoi nous vous recommandons de commencer ces exercices le plus tôt possible.

Avec une main sur l’épaule, tournez la tête du bébé jusqu’à ce que l’oreille touche l’épaule. Maintenez la position pendant 10 secondes et répétez l’exercice des deux côtés.

Avec une main sur votre poitrine, tournez la tête de votre bébé jusqu’à ce que le menton touche l’épaule. Maintenez la position pendant 10 secondes et répétez l’exercice des deux côtés, même si c’est unilatéral.