TYPES

Le terme « plagiocéphalie » est souvent utilisé de manière générique pour désigner les déformations crâniennes positionnelles, car il s’agit du type le plus fréquent. Vous avez probablement aussi entendu parler du « syndrome de la tête plate » (en anglais, Flathead Syndrome). Ce terme englobe de nombreuses pathologies infantiles dont les origines sont très différentes et qui ont des influences différentes sur la formation de la tête du bébé. Dans cette rubrique, nous abordons les différents types de déformations crâniennes positionnelles et de leurs principales caractéristiques, mais nous voulons également vous montrer en quoi elles diffèrent d’autres pathologies médicales (craniosynostoses) car, à première vue, elles peuvent être confondues.

PLAGIOCEPHALIE

Il s’agit de la déformation crânienne positionnelle la plus fréquente qui se caractérise par l’aplatissement d’un côté de la tête à l’arrière.

Elle apparaît généralement à la suite d’un sommeil sur le dos, la tête étant toujours tournée du même côté, ce qui signifie que le poids de la tête retombe toujours sur le même point du crâne. Le contrôle musculaire de la tête est acquis vers l’âge de 3 mois. Il est donc très important d’aider le nourrisson à changer de position afin d’éviter ce type de déformation due à une pression excessive.

 

TORTICOLIS? Un autre facteur à prendre en compte est l’apparition de torticolis. De nombreuses études ont montré que jusqu’à 9 bébés sur 10 atteints de plagiocéphalie présentent aussi un torticolis. Il est nécessaire de diagnostiquer le torticolis le plus tôt possible afin de commencer à le traiter et de prévenir l’apparition éventuelle d’une plagiocéphalie, ou d’empêcher son aggravation.

SI ELLE N’EST PAS TRAITÉE À TEMPS…

Elle peut entraîner une asymétrie faciale grave, caractérisée par:

  • La tête acquiert une forme de parallélogramme.
  • Le front est plus proéminent du côté affecté.
  • La position des yeux est asymétrique. Un œil est plus proéminent et semble plus grand.
  • La position des oreilles est asymétrique. Une oreille ressort davantage, tandis que l’autre est plus en retrait

BRACHIOCÉPHALIE

  • Elle affecte non seulement un côté de la tête, mais aussi sa partie arrière.
  • La tête est considérablement large, courte et aplatie à l’arrière.
  • Cela se produit comme conséquence du fait de toujours dormir sur le dos.
  • Elle touche davantage les enfants grands et les gros dormeurs et est deux fois plus fréquente chez les garçons que chez les filles comme la plagiocéphalie.

SCAPHOFOCÉPHALIE

  • Également appelée Dolichocéphalie.
  • L’aplatissement se produit des deux côtés du crâne.
  • La tête est allongée et étroite.
  • Elle apparaît surtout chez les bébés prématurés.
  • Sa cause est rarement positionnelle. Il s’agit généralement de craniosynostoses.

PLAGIOCÉPHALIE POSITIONNELLE OU CRANIOSYNOSTOSE

Quelle est la difference ?

La craniosynostose est une déformation crânienne causée par la fermeture prématurée d’une ou plusieurs sutures crâniennes. Il en existe différents types en fonction de la suture concernée. Elle survient chez 1 nouveau-né sur 1 000, la synostose sagittale étant la plus fréquente (scaphocéphalie). Il est très important de différencier la craniosynostose des déformations crâniennes d’origine positionnelle, car les mesures positionnelles ne seront pas utiles pour corriger les premières

La synostose lamboïde est un type de craniosynostose. Cette déformation peut être confondue avec la plagiocéphalie positionnelle, car elle se caractérise également par la présence d’un aplatissement d’un côté de la tête vers l’arrière. Cependant, cet aplatissement n’est pas dû à une cause positionnelle, mais à une fermeture prématurée de la suture lamboïde, qui limite la croissance du crâne du côté affecté.

Visuellement:

  • La tête prend un aspect trapézoïdal.
  • Le côté affecté du front est l’opposé du côté aplati.
  • Les oreilles sont déplacées vers l’arrière et vers le bas.

Le terme « plagiocéphalie » est souvent utilisé de manière générique pour désigner les déformations crâniennes positionnelles, car il s’agit du type le plus fréquent. Vous avez probablement aussi entendu parler du « syndrome de la tête plate » (en anglais, Flathead Syndrome). Ce terme englobe de nombreuses pathologies infantiles dont les origines sont très différentes et qui ont des influences différentes sur la formation de la tête du bébé. Dans cette rubrique, nous abordons les différents types de déformations crâniennes positionnelles et de leurs principales caractéristiques, mais nous voulons également vous montrer en quoi elles diffèrent d’autres pathologies médicales (craniosynostoses) car, à première vue, elles peuvent être confondues.

PLAGIOCEPHALIE

Il s’agit de la déformation crânienne positionnelle la plus fréquente qui se caractérise par l’aplatissement d’un côté de la tête à l’arrière.

Elle apparaît généralement à la suite d’un sommeil sur le dos, la tête étant toujours tournée du même côté, ce qui signifie que le poids de la tête retombe toujours sur le même point du crâne. Le contrôle musculaire de la tête est acquis vers l’âge de 3 mois. Il est donc très important d’aider le nourrisson à changer de position afin d’éviter ce type de déformation due à une pression excessive.

 

TORTICOLIS? Un autre facteur à prendre en compte est l’apparition de torticolis. De nombreuses études ont montré que jusqu’à 9 bébés sur 10 atteints de plagiocéphalie présentent aussi un torticolis. Il est nécessaire de diagnostiquer le torticolis le plus tôt possible afin de commencer à le traiter et de prévenir l’apparition éventuelle d’une plagiocéphalie, ou d’empêcher son aggravation.

SI ELLE N’EST PAS TRAITÉE À TEMPS…

Elle peut entraîner une asymétrie faciale grave, caractérisée par:

  • La tête acquiert une forme de parallélogramme.
  • Le front est plus proéminent du côté affecté.
  • La position des yeux est asymétrique. Un œil est plus proéminent et semble plus grand.
  • La position des oreilles est asymétrique. Une oreille ressort davantage, tandis que l’autre est plus en retrait

BRACHIOCÉPHALIE

  • Elle affecte non seulement un côté de la tête, mais aussi sa partie arrière.
  • La tête est considérablement large, courte et aplatie à l’arrière.
  • Cela se produit comme conséquence du fait de toujours dormir sur le dos.
  • Elle touche davantage les enfants grands et les gros dormeurs et est deux fois plus fréquente chez les garçons que chez les filles comme la plagiocéphalie.

SCAPHOFOCÉPHALIE

  • Également appelée Dolichocéphalie.
  • L’aplatissement se produit des deux côtés du crâne.
  • La tête est allongée et étroite.
  • Elle apparaît surtout chez les bébés prématurés.
  • Sa cause est rarement positionnelle. Il s’agit généralement de craniosynostoses.

PLAGIOCÉPHALIE POSITIONNELLE OU CRANIOSYNOSTOSE

Quelle est la difference?

La craniosynostose est une déformation crânienne causée par la fermeture prématurée d’une ou plusieurs sutures crâniennes. Il en existe différents types en fonction de la suture concernée. Elle survient chez 1 nouveau-né sur 1 000, la synostose sagittale étant la plus fréquente (scaphocéphalie). Il est très important de différencier la craniosynostose des déformations crâniennes d’origine positionnelle, car les mesures positionnelles ne seront pas utiles pour corriger les premières

La synostose lamboïde est un type de craniosynostose. Cette déformation peut être confondue avec la plagiocéphalie positionnelle, car elle se caractérise également par la présence d’un aplatissement d’un côté de la tête vers l’arrière. Cependant, cet aplatissement n’est pas dû à une cause positionnelle, mais à une fermeture prématurée de la suture lamboïde, qui limite la croissance du crâne du côté affecté.

Visuellement:

  • La tête prend un aspect trapézoïdal.
  • Le côté affecté du front est l’opposé du côté aplati.
  • Les oreilles sont déplacées vers l’arrière et vers le bas.